Friday, May 25, 2012

NEW RECIPE


Par égard pour nos amis anglophones et-philes je commence par l'anglais.

Cette recette je l'ai exécutée pour la première fois à l'occasion des élections présidentielles. Outre quelques bricoles apéritives j'avais mis au menu cette tourte indienne ainsi que des palets au crabe (lesquels j'ai oublié de servir). Ils sont maintenant au repos dans mon congélateur.

Les amis rassemblés pour me soutenir lors des résultats ont apporté quelques boissons dont un magnum de Champagne. Merveilleux breuvage consolatoire ou jubilatoire.




MY BOMBAY PIE   (potato and spinach pie)

1 lb potatoes, cubed
1 lb fresh spinach leaves
4 medium chopped tomatoes
1 small bunch of fresh coriander, chopped
50g ghee (melted)
2 onions, sliced
100 gr pistachios
1 tsp cumin seeds
1 tsp black mustard seeds
1 tsp ginger powder
1 tsp coriander powder
¼ tsp chili powder
1tsp cumin powder
1 tbsp garam masala
2 cloves of garlic, crushed
filo pastry (20 sheets)
1 tsp honey

Heat oven to 180 C°

            Melt the ghee then fry cumin and mustard seeds. Add sliced onions and fry for a few minutes.
     
Oil a baking tray
     
In a plastic bag toss cubed potatoes with spices (cumin, coriander, ginger, chili powder, garam masala)
     
Place potatoes on tray and roast for about 25 minutes
     
Blanch spinach and squeeze out excess water

      Lower oven temperature to about 160 C°

      In a bowl mix roasted potatoes, chopped tomatoes, blanched spinach, fried onions and pistachios. Add salt and pepper to taste.

      Grease a round dish or tin (using a brush). Carefully unroll the pastry and brush the first sheet of pastry and lay it in and across the tin so that it hangs over the side. Do the same with another sheet of pastry to cover the other side of the tin (so the two form a cross), butter and fold another sheet in half and lay it in the base of the tin to create a firm base. Add two more overlapping the tin.

Spoon some filling into the tin and add five filo sheets the same way.

 Repeat.

 With the handle of a wooden spoon make a hole in the middle. Brush generously with the remaining ghee.  Drizzle honey and bake for about 40 minutes until golden and crisp.

Serve with a salad and mango chutney, or a raita made by mixing plain yogurt with mint sauce.








TOURTE INDIENNE  (pommes de terre épinards)
500 gr pommes de terre en cube
500 gr épinard frais
4 tomates en cubes

1 bouquet de coriandre ciselé
50 gr de ghee (beurre clarifié)
2 oignons émincés
100 gr de pistaches
1 cuil à thé de grains de cumin
1 cuil à thé de grains de moutarde (noire)
1 cuil à thé de gingembre en poudre
1 cuil à thé de coriandre en poudre
¼ de cuil à thé de piment en poudre
1cuil à thé de cumin en poudre
1 cuil à soupe de garam masala
2 gousses d’aïl écrasée
filo (20 feuilles environ)
1 cuil à thé de miel

Préchauffer le four à 180 C°

            Frire les graines de cumin et de moutarde dans le beurre clarifié (ghee). Ajouter les oignons et laisser brunir.
     
Huiler une plaque à four
     
Dans un sac en plastic mélanger les pommes de terre en cube avec les épices (cumin, coriandre, gingembre, piment, garam masala)

Mettre les pommes de terre dans le plat huilé et cuire pendant environ 25 minutes.
     
Blanchir les épinards. Les presser pour ôter l’excès d’eau.

      Abaisser la température du four à 160 C°

      Dans un cul de poule mélanger pommes de terre, tomates, épinards, oignons et pistaches. Saler et poivrer à votre convenance.

      Prenez un plat en pyrex et huilez-le soigneusement au pinceau. Déroulez délicatement les feuilles de filo et travaillez rapidement. Chaque feuille doit-être beurrée (ghee). Foncer le plat avec les 4 premières feuilles placées en croix en laissant le surplus dépasser.

Verser la farce, recouvrir du surplus de feuilles. Répéter l’opération jusqu’à la fin.


 Avec le manche d’une cuillère à pot creuser un trou au centre de la tourte. Badigeonner de ghee et de miel. Enfourner pendant environ 40 minutes jusqu’à ce que la tourte soit dorée à point.

Servir avec une salade verte, un chutney ou bien de la raita.

Wednesday, May 23, 2012

TIM et CLINDINDIN



S'il te plaît, raconte une histoire...

Ma grand-mère est une abominable sorcière

Elle s’imagine que personne ne le sait.

Le soir venu…  Ce pendant que s’allonge son nez, que rebique son menton, que des griffes lui poussent au bout des doigts, une verrue entourée de trois poils hideux pousse sur sa joue gauche.

Ma grand-mère rapetisse, rapetisse tellement que j'ai peur que Loveyou ne la prenne pour une souris. Loveyou c'est son chat. Il est tout noir.

Elle se coiffe d'un ridicule chapeau pointu qu'elle sort d'un panier et enfourche la balayette de la cheminée. Vroum … La voilà qui s’envole dans un tourbillon de cendres.

C'est la vérité. Si je mentais mon nez s'allongerait! Comme le sien.

Pourtant dans la journée elle est tout à fait normale. Elle parle toute seule, elle cuisine en écoutant la radio et passe des heures au téléphone avec des vieilles biques qu'elle appelle ses amies. Va comprendre.



ça c'est ma mamie quand elle se transforme en sorcière. Elle est comme les vampires on ne peut pas la photographier, alors je l'ai dessinée.


Mon Papa, c’est le plus fort

Chaque matin au réveil il aplatit un tigre pour le transformer en carpette.

Au petit déjeuner il refuse énergiquement thé et tartines et préfère avaler le grille-pain : le fer c’est bon pour la santé. Puis il engloutit la théière, histoire de faire passer le grille-pain.

Ensuite il marathonne jusqu’au bureau. Une quarantaine de kilomètres, ce n’est rien. Et ainsi maman garde la voiture pour aller faire les courses.

Le soir, pour se détendre mon Papa se délasse dans un bain à 100°. Juste ce qu’il faut pour lui rosir la peau.

Quand il parle, mon Papa, c’est encore le plus fort. On l’entend jusqu’à Tombouctou. Et si tu ignores où est Tombouctou, c’est ton problème.

Mon Papa, c’est vraiment le plus fort. Plus fort que le tien, en tous cas. Parfois il me fait peur mais je l’aime, je l’aime. Fort, fort…


ça c'est une des carpettes de mon papa


Mon nainnin

Voici mon nounours, mon nainnin, mon doudou.

Il s’appelle Clindindin.

Je l’aime, je l’aime, je l’aime… Presqu’autant que maman. Elle dit qu’il sent le pipi mais moi je trouve qu’il sent bon.

Quand il était petit, c’était un ours blanc. Maintenant il est plutôt gris. Il est vieux, sale et puant dit ma sœur.
Clindindin n’a plus qu’un œil, son poil est râpé, sa jambe droite pendouille au bout d’un fil.

Je l’aime, je l’aime, je l’aime… Presqu’autant que maman et bien plus que ma sœur.

Ma maman le regarde et soupire.
Ma maman me regarde et soupire.

Je sais que tu m’aimes, me dit-elle. Elle attrape Clindindin et le jette dans la machine à laver.
Je sais que tu m’aimes. Elle secoue la tête.  Pas comme tu aimes Clindindin, j’espère. Tu le martyrise, le pauvre !



ça c'est les copains de mon Clindindin couchés sur la Grande Bao. Clindindin refuse de se laisser photographier. (la Grande Bao, c'est le chien de ma mamie). Elle est cool.

Ma maman

Elle est grande, elle est belle, elle sent bon mais parfois elle est méchante et je la déteste. Seulement quand elle est méchante.

D’abord, elle m’oblige à me coucher tôt. Moi je veux regarder un film à la télé. Ensuite elle me fait manger des trucs vraiment pas bons. Même si c’est elle qui les cuisine.

A part cela, elle est plutôt bien. Je l’aime, je l’aime, je l’aime…

Elle a ce truc avec les vêtements. Il faut toujours être impeccable, comme elle dit. Si elle le pouvait elle me jetterait dans la machine à laver avec Clindindin. Je déteste ça.

La nuit, dans mes rêves, elle est là. Elle tue les monstres. Je l’aime, je l’aime, je l’aime…


un jour je dessinerai ma maman



La Grenouille

La grenouille, c’est ma sœur. Papa l’appelle sa petite grenouille bleue. Ses vêtements sont bleus. Enfin, presque toujours.

Je ne suis pas sûr que je l’aime à fond. Juste un peu. De toute façon, elle n’aime pas les garçons, et je suis un garçon. Elle déteste Clindindin et dès qu’elle le peut,  l’attrape pour l’envoyer voler au-dessus de l’armoire.

Bon, c’est ma sœur et je ne peux pas la changer. Elle s’appelle Irma. Moi, c’est Tim. Enfin Timothée.



bon, c'est pas vraiment Irma, mais elle va être furieuse quand elle verra ça! 

(à suivre)

Tuesday, May 22, 2012

VERLAINE

IL PLEURE DANS MON COEUR COMME IL PLEUT...





La pluie s'en va
La pluie s'en vient

Il pleure sur l'océan
Il pleure sur la dune

L'océan regimbe et gronde

Il pleure sur Terre
Il pleut le sang en Syrie
Il pleut l'angoisse dans nos coeurs

L'océan regimbe et gronde

La pluie s'en va
La pluie s'en revient