Wednesday, June 25, 2008

Les Croix de la St Jean



Montfort en Chalosse dont le musée est absolument à voir si l'on passe dans la région. 05 58 98 69 27. Pour les bloggeurs lointains ou étrangers je rappelle que la Chalosse se trouve dans les Landes, de même que le Marensin, le Born, le Maremne etc.


Et pour introduction voici un poème écrit par René Violaines ( La Terre des Pins)


Croix de Saint Jean


faites

de quatre gerbettes

de blé

vert, aux grains renflés ;

de quatre épis

roux de maïs ;

de bruyère violette

ou de moelle de sureau ;

- de Saint André, Romaine,

Lorraine,

de Malte ou de Lorette -,

allons, femmes juchées sur un vieil escabeau,

clouez au seuil de vos métairies

blanches et fleuries,

au large auvent,

la Croix de saint Jean,

la Croix de St Jean!

Frustre ou richement festonnée,

pour qu'elle protège la demeure

et porte bonheur

à la maisonnée,

au seuil accueillant

de vos "bordes"

- d'un coeur fervent -

clouez, clouez la Croix de saint Jean!


Et le Bon dieu des paysans

vous aura miséricorde!


Je recopie ce texte fidèlement tel que je l'ai trouvé, à disposition du public à l'entrée du musée, ponctuation, majuscules et minuscules respectés.

dieu sans majuscule mais sa bonté soulignée... Pourquoi pas. De même saint jean et saint Jean. A mon humble avis il s'agit peut-être d'une allusion au caractère à la fois profane et religieux de cette coutume.


Ces croix, on ne les achetait pas et on les fabriquait avec les plantes et herbes sauvages de saison. Et les quatre bras de la croix étaient égaux en longueur. Il y a deux ou trois générations une famille s'est lancée dans la confection de ces croix, cette fois en reprenant la forme de la croix chrétienne. Elles étaient vendues dans la région de Dax à Bayonne. Hier à Montfort j'ai assisté à une démonstration par le dernier maillon de cette chaîne familiale : Arlette Gatuingt.


Pour ce faire elle utilise trois plantes provenant de lieux humides, principalement les "barthes" sur les bords de l'Adour.

- le jonc des chaisiers (joncus effusus) dont elle extrait la moelle pour l'assembler en tortillons et bouquets

- la mousse de jardinier (dont je ne connais pas le nom latin: à l'aide!)

- le support étant fourni par une canne de Provence (arundo donax)

- et la touche de couleur par du papier crépon


Je souhaitais inclure une photo de son travail, mais j'ai accidentellment effacé le cliché préparé à cette intention. En revanche voyez ci-dessus une Croix traditionnelle faite maison.


J'y joins un cliché d'une "borde", ancienne bergerie présentant son dos arrondi à l'ouest pour se protéger des vents.


A propos des "barthes" ce sont les prairies inondables, le long de l'Adour où vivent encore en semi-liberté les derniers petits chevaux landais.

Tuesday, June 24, 2008

Cuisine libanaise (2) Let's cook Lebanese



Cette fois, le "hummus bil tahine" Comme souvent la réussite d'un plat vient du respect des proportions car si on mélange plusieurs ingrédients l'un des plaisirs est d'être capable de les différencier à la dégustation. Parlons quantités. En anglais j'utiliserai "cup" mesure familière à tous les anglophones, pour les francophones c'est différent. Le système métrique est merveilleux et j'ai encore en mémoire de nombreuses heures de souffrance devant des problèmes de décalitres, centilitres etc. Le mot "mesure" me convient parfaitement. Ce peut être un pot de yaourt, une tasse, un verre à moutarde, un bol... Chacun a ses repères. L'important étant comme je l'ai dit précédemment de respecter les proportions.
Dans cette recette ma mesure est le verre à moutarde. Une belle assiette de hummus!


3 mesures de pois chiche cuits

1 mesure de tahine

1 cuil. à soupe d'ail écrasé

1 cuil. à thé de sel

1/2 cuil. à thé de poivre

jus de 2 citrons

éventuellement un peu d'eau


3 cuil. à soupe dhuile d'olive

paprika en poudre

un peu de persil



Dand le robot mettre les pois chiche, l'ail, sel, poivre, jus de citron et mixer jusqu'à obtention d'une crème épaisse.

En fonction de la consistance désirée ajouter ou non un peu d'eau.


Pour servir mettre dans une assiette tapissée de feuilles de laitue, saupoudrer de paprika et de persil ciselé.



My hummus


3 cups cooked chickpeas

1 cup tahine (sesame butter)

1 tablespoon minced garlic

juice of 2 lemons

water if needed

1 teaspoon salt

1/2 teaspoon pepper


3 tablespoon olive oil

paprika

chopped parsley


Puree the chickpeas and garlic in food processor, add tahine, lemon juice, salt, pepper. If necessary add a bit of water. Puree until the mixture is very smooth.


To serve: place the hummus on a plate lined with lettuce leaves and pour olive oil, sprinkle with paprika and parsley.



Sunday, June 22, 2008

Bilingual, bilingue


It is obvious. The more I read your comments the more I feel I ought to translate that blog for English or American speaking bloggers. So, I'll be trying to do that. Problem : short stories and haikus... It could be fun, but time consuming. Would you be ready to help ?



C'est l'évidence même. Plus je lis les commentaires de mes amis bloggeurs et plus je sens qu'il me faudrait traduire mes textes pour les anglophones. Je vais donc m'y appliquer. Problème: les nouvelles et les haikus... Exercice amusant qui peut prendre du temps. Un petit coup de main serait le bienvenu !


To-day's pic: I called it " Jailed twice"


L'image du jour: titrée " Doublement prisonnière"


Any comment ?

A discuter...