Friday, June 13, 2008

Haïku ?




Comme certaines photographies les haïkus sont des instantanés, une capture de l'éphémère, une vision pointue du quotidien.



Cette forme de poésie nous vient du Japon mais je ne m'attarderai pas sur cet aspect. Google omniscient est là.



Pour ma part, forte de mon ignorance en la matière, je joue à... je fais semblant de... Néanmoins chaque jeu a ses règles.



Sur un canevas de 3 vers non rimés et de 17 syllabes (5/7/5) je tente de fixer quelques moments privilégiés de mon existence au fil des saisons. Point de sentiments apparents, ni de pensées profondes ou non, mais la réalité telle que je la perçois fugitivement grâce aux cinq sens dont la nature m'a dotée.



L'exercice, plaisant, demande un effort de concentration aussi intense que celui exigé par l'apprentissage de la calligraphie chinoise.



J'aimerais beaucoup que les amateurs de haïkus de passage sur ce blog me fassent part de leurs critiques. D'ores et déjà je les en remercie.

2 comments:

xiao-bob said...

Puisque vous nous en donnez la permission, je proposerai une autre version sur votre haïku:

Un sillon d'écume
et la voile au soleil
qui l'abandonna

pourquoi le soleil, parce qu'il est d'usage de mettre un "mot de saison"

d'autre part, on voit souvent dans les haïku traduits du japonais le détail cité avant la vision principale, aussi je commence par le sillon d'écume.

RIGOLOT said...

Vous êtes venue visiter mon blog le jour même où mon frère, compositeur de haîku, envisage lui aussi de créer un blog et de publier des haïku et je lui disais ce matin de publier ses poêmes "au jour le jour"...Bizarre, non?
En tous cas merci et j'ai mis votre blog dans mes favoris...