Saturday, April 20, 2013

QUATRE AMOURS


Quatre Amours du temps des Han, des Tang, des Yuan et des Qing.

traduction du chinois par Huang San et Lionel Epstein (ed.You Feng, 2012)

... La disparate de ce recueil déconcertera ou réjouira selon les tempéraments. Les traducteurs ont souhaité une manièrez de jeu des quatre coins, quatre aspects bien contrastés de la littérature amoureuse chinoise, un parcours au travers des époques, des moeurs, des styles... Ainsi trouvera-t-on la biographie des fameuses soeurs jumellesFeiyan et Hede, des Han; une joute galante, ardente, des Tang; le destin lamentable de deux amants des Yuan; des écoliers peu sages des Qing. Des textes peu connus, curieux, et toujours une constante: la violence fatale de l'amour...

C'est ce livre offert par un ami très cher, et que j'ai choisi de prendre pour passer le temps lorsqu'il a fallu retourner à l'hôpital il y a une dizaine de jours. J'estime qu'amour et érotisme font d'ordinaire bon ménage, du moins en littérature. Mais l'été dernier "Fifty Shades of Grey" m'est tombé des mains dès la page 24 ou 25. Il ne s'agissait là ni d'amour ni même d'érotisme. Mal écrit qui plus est. Notez que je ne compare pas les deux ouvrages. C'est seulement une réflexion en passant.

En route donc pour un voyage dans le temps et dans l'Empire du Milieu.

I   - Biographie officieuse de Zhao Feiyan par le (duwei) Ling Xuan du Jiangdong.

II  -Errance aux grottes des Immortelles, par Zhang Zhuo

III -Le Brûle-parfum, par Song Meitong

IV - Erotique élémentaire, par Han Qujing






Je suis à présent dans la grotte des Immortelles. Très exactement page 57 du livre. Je me délecte. Non pas forcément du texte traduit mais surtout des notes qui m'aident à me retrouver dans la complexité chinoise.Et même si je pense être quelque peu familiarisée à ce monde par quelques années de vie en République de Chine dite populaire je suis ignorantissima en matière de littérature, histoire etc.

Donc ces notes ma ravissent.

Je ne saurais trop conseiller cette lecture. Tranquillement comme on déguste un mets rare et raffiné.

1 comment:

Therese31 said...

Merci, ne nous lâche plus!